Infolettre Fabricville – édition vestes automnales
27 septembre 2019
Fabricville par Fabricville

L’automne a le don d’arriver en douce. Lentement mais sûrement, les températures s’adoucissent tranquillement et bientôt les feuilles commenceront à changer de couleur. Et si vous êtes fanas de la mode, vous voudrez accueillir l’automne en actualisant votre garde-robe.

Bien qu’il y ait une panoplie de nouveautés à ajouter à votre garde-robe cet automne, la veste est le vêtement parfait pour compléter votre look. Voici les plus grandes tendances de l’heure en matière de veste.

Toujours aussi décontractée, la veste de moto est de retour en force cette saison. Osez la porter en pastel pour un look romantique.

Pour celles qui sont à la recherche d’un look plus chic seront charmées par la veste boyfriend.

Qui dit automne, dit temps parfois pluvieux. Pour vous garder au sec lors des intempéries automnales, il n’y a rien de mieux qu’un beau trench ceinturé pour mesdames.

N’oublions pas l’anorak classique qui est un essentiel de la saison automnale.

La veste bomber est toujours aussi populaire cette année, tant pour les hommes que les femmes. Déclinée en style sportif, c’est un incontournable de la garde-robe décontractée.

Qui dit automne, dit temps parfois pluvieux. Pour vous garder au sec lors des intempéries automnales, il n’y a rien de mieux qu’un imperméable Mackintosh pour hommes.



Ce tapis de repassage de taille pratique vous permet de repasser sur n’importe quelle surface. Pour l’utiliser, il suffit de le placer sur une surface plane et de brancher votre fer à repasser ! Ce tapis de repassage est conçu pour protéger la surface en dessous afin que vous puissiez repasser n’importe où. Le tapis est également doté d’un aimant à chaque coin, ce qui vous permet également l’utiliser sur le dessus d’une laveuse sans qu’il ne bouge. Le format pratique de ce tapis de repassage le rend idéal lorsque l’utilisation d’une planche à repasser encombrante n’est pas pratique. C’est donc une excellente option pour apporter en voyage ou pour utiliser dans les endroits restreints (véhicules récréatifs, chambres d’étudiants…)

Pour obtenir des coutures bien plates et lisses et pour protéger votre tissu, vous avez besoin d’une pattemouille qui a une tolérance élevée à la chaleur. Cette pattemouille en coton mesure 33 cm x 61 cm et elle peut être utilisée avec un fer sec ou à la vapeur. Pour l’utiliser, réglez votre fer à la température appropriée, placez la pattemouille entre votre fer et le tissu à repasser. Au besoin, humidifiez la pattemouille à l’aide d’un vaporisateur d’eau.

Cette règle en plastique transparente et flexible est graduée en format métrique et impérial. Je me sers de cette règle dans tous mes projets de couture : dessiner un patron, ajouter des valeurs de couture, agrandir un modèle, guider la lame du couteau rotatif lors de la coupe de tissu, etc.


Quand je cherchais une veste automnale, j’ai tout de suite pensé au nouveau patron Tania de Jalie. Ce cardigan-blazer sans fermeture est parfait pour porter sur une robe et avoir l’air chic tout en vous gardant au chaud lors des températures plus fraîches de l’automne ! L’ajout de coutures en angle et les poches dissimulées dans les coutures rendent ce patron encore plus intéressant.

Les tissus recommandés pour ce modèle sont des tricots stables ou du lin. Étant donné que je suis bibliothécaire et que j’aime coudre avec des tissus inusités, je n’ai pas pu résister à ce tissu de décoration en coton (PK Studio Cursive Caps en beige). Regardez-moi ces belles lettres cursives. J’ai très hâte de porter ça au travail.

J’ai apporté très peu de modifications au patron. Les patrons Jalie sont toujours bien conçus. Étant donné que je ne mesure que 5 pieds 2 pouces, j’ai dû raccourcir légèrement le corps de la veste et la longueur de la manche. J’ai aussi augmenté la circonférence du biceps de 1 pouce et demi puisque je trouve les manches des patrons Jalie généralement trop étroites pour mon corps. J’ai aussi décidé d’insérer du passepoil de satin pour accentuer les coutures en angle. Il m’a fallu bâtir à la main les coutures pour m’assurer que les pointes correspondaient aux coutures. Parce que ce tissu de draperie a tendance à s’effilocher facilement, j’ai recouvert de biais toutes les coutures intérieures. J’ai également recouvert le bord de la parementure intérieure avec du biais pour faire une finition soignée et attrayante.

Dans l’ensemble, il s’agissait d’un projet de couture qui se coud rapidement avec un patron bien conçu avec des instructions faciles à suivre. Je recommande ce patron pour les débutants et débutantes enthousiastes et pour ceux et celles qui ont plus d’expérience ! Si je fais cette veste à nouveau, je vais probablement choisir une taille plus petite pour un meilleur ajustement. Un patron bien conçu, un tissu de grande qualité et un imprimé que j’adore ont contribué à la grande réussite de ce projet de couture !

 

Cet automne, je devais remplacer ma veste qui datait déjà de 18 ans. J’ai besoin de quelque chose qui résistera aux vents et à la pluie tout en étant assez long pour porter par-dessus un blazer. Mon inspiration est venue de la collection automne 2019 de Prada, plus particulièrement du « Look 31 ». Cette veste de longueur mi-cuisse en nylon a des poches plaquées surdimensionnées qui sont accentuées avec des fermetures métallisées.

Pour coudre ma veste, j’ai choisi le patron Burda 6932. Il est simple et assez facile à assembler. Je le recommande pour les couturiers et couturières avec un peu plus d’expérience. J’ai simplifié le patron en éliminant les poches passepoilées. Pour imiter le look d’inspiration, j’ai ajouté quelques poches plaquées, des ganses aux épaules et aux poignets. Comme tissus, j’ai utilisé le tissu de nylon Protection contre le vent – Marineet la doublure en polyester piquée. Comme fil, je recommande le fil Gütermann numéro 118 et le fil Coats et Clark numéro 4980.

Prenez garde : ce patron Burda suit de très près le guide des tailles. Je n’ai pas utilisé la taille recommandée selon mes mensurations et, en fin de compte, je l’ai regretté. En raison de l’ajout de la doublure matelassée, le manteau me semble un peu petit. J’aurais dû suivre les recommandations du patron. Cependant, si je devais coudre la même veste sans la doublure matelassée, j’utiliserais la même taille de patron. Une dernière chose : il y a beaucoup d’aisance dans la tête de manche. Puisque l’aisance n’était pas facile à distribuer dans ce nylon, j’ai dû abaisser la hauteur de la tête de manche de 2 cm pour pouvoir monter la manche correctement.

 

La mode change et je ne suis pas la seule à voir un changement qui se profile à l’horizon. Nous sommes en train de passer des pantalons et de robes très étroites à des modèles plus amples. Cela signifie bien sûr que j’ai dû revoir mes vestes automnales et songer à coudre quelque chose de plus court qui irait avec ce nouveau style. J’ai décidé qu’une veste de moto classique était exactement ce dont j’avais besoin.

J’ai choisi le patron McCalls M7694 parce que j’aime la simplicité du style et les détails comme l’empiècement au dos et le pli creux. Pour une raison que j’ignore, ce modèle est classifié comme étant « facile », mais je pense vraiment qu’avec les poches passepoilées et la doublure, il nécessite des compétences de couture intermédiaires. Cela dit, c’est un bon patron et ses différentes pièces s’assemblent bien avec un ajustement comparable au prêt-à-porter.

Le seul changement que j’ai apporté pendant la confection est l’utilisation de ma propre méthode pour faire les poches passepoilées. J’ai utilisé un grand carré de coton pour faire la doublure de la poche au lieu d’utiliser la pièce du patron taillée dans de la doublure. J’ai aussi omis l’insertion des boutons pression tels que proposés étant donné que la laine bouillie de poids léger que j’ai utilisée pour ce projet est assez structurée pour que les revers tiennent en place sans eux. Avec notre automne canadien, j’ai considéré qu’il y aurait des fois où je voudrais zipper complètement cette veste. J’ai pensé que ce serait plus facile sans avoir de boutons pression.

Le tissu était fabuleux — il était facile à couper, à coudre et à presser. Parce que cette laine bouillie est de poids léger, cette veste peut être portée ouverte à l’intérieur et, par temps plus frais, zippée à l’extérieur. Le point saillant de ce projet est que je me sens très élégante avec cette veste. Une de mes petites-filles m’a dit que j’avais l’air super et l’autre m’a demandé pourquoi j’avais l’air d’une adolescente. J’ai pris ça comme un compliment ! Je vais certainement faire ce modèle à nouveau.

 

J’ai vu beaucoup de vestes de style bomber dans les tendances de l’automne ces derniers temps. Je cherchais un modèle qui avait l’air confortable tout en étant élégant. J’ai trouvé que le patron Butterick B6181 était la veste de style bomber qui alliait cette touche élégante que je recherchais tout en étant pas trop décontractée.

Pour ce projet, j’ai choisi le sergé extensible Antonia de couleur brun chocolat. J’ai pensé que le brun chocolat était une belle couleur pour l’automne. Ce tissu m’a spécifiquement été recommandé par une autre blogueuse de Fabricville. L’extensibilité de tissu est minimale et à peine perceptible en le cousant. Bien que ce tissu est un peu difficile à presser, il est très agréable à coudre. Cette veste fut un projet de couture à la fois facile et agréable.

Pour ce projet, j’ai choisi de prendre une taille plus petite. Mes mesures me situent à la taille 14 dans le guide des tailles de Butterick et j’ai décidé de prendre la taille 12. J’ai allongé la veste d’un pouce, et j’ai raccourci les manches d’un quart de pouce. Je suis vraiment satisfaite du résultat final et je vais porter cette veste très souvent cet automne ! Les caractéristiques que je préfère de ce modèle sont les bandes de poignets et la bande de taille. Je vais certainement faire cette veste de nouveau à l’avenir, très probablement dans la couleur prune.


Par Chantal Lapointe pour Fabricville © 2019 Tous droits réservés.


COMMENTS

9 réflexions sur « Infolettre Fabricville – édition vestes automnales »

  1. Avatar Mariette Forget dit :

    Bonjour! Fabric ville a amélioré de beaucoup son site internet. J’aime beaucoup le Blog!

    Continuez! Merci

  2. Avatar Jane Renzetti dit :

    This was a great post! Lots of information on patterns, sewing them up and fabric.

  3. Avatar grandma H dit :

    I am going to make a jacket this Fall,and found this very interesting and helpful.

  4. Avatar Guylaine dit :

    Bonjour, ce genre d’infolettre est très agréable à consulter et inspirant. Continuez dans ce sens, très belle initiative!

  5. Avatar Gisele Seguin dit :

    Félicitations pour tous ces beaux projets de couture inspirants et merci à Fabricville de nous faire connaître de façon aussi intéressante les liens entre les patrons et les tissus J’aime beaucoup

  6. Avatar Maria dit :

    Thank you for the newsletters
    Very informative and gives creativity a boost.
    I look forward to reading them.

  7. Avatar Jocelyne dit :

    Cette nouvelle présentation est inspirante et les détails d’ajustement évoqués nous commandent de porter une meilleure attention dans nos confections. Merci pour ces rappels.

  8. Avatar Diane Gourgon dit :

    If I have plain material how do I know what is the front or the back

    1. Fabricville Fabricville dit :

      Plain fabric can be more tricky to recognize the front from the back. The face side is clearer, softer. If it has texture, it will be more visible on the face side. Another way to figure it out is by touching the fabric: on the back side, it is smoother around holes, and more rough and elevated on the face side. Needles pass through from the back to the front.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *